mardi 17 janvier 2017

Leadmedia Group : Reste une OCA dans la tranche 1


Fin de coiffage ?

AMF. actionnaire Leadmedia Group le 17.01.17

lundi 16 janvier 2017

Crossject (alcj) : Pour jouer le rebond technique


Dans le cadre d'une opération day trading / swing trading, j'ai pris une position achat sur Crossject uniquement dans le but de jouer le rebond technique du titre. Le franchissemetn de la résistance 4.83€ valide un retournement de tendance CT. A confirmer lors des prochaines séances.

AMF. Actionnaire Crossject le 16.01.17.

jeudi 12 janvier 2017

Acteos : +50% de hausse depuis l'avis positif de la rédaction SCT

Rappel de l'article publié le 2 décembre 2016 : http://www.smallcapstrading.fr/16-articles-premium/594-acteos-eos-du-mieux-pour-son-s2


Le concepteur et éditeur de logiciels français a connu deux années consécutives difficiles en Bourse. Dans des volumes quasiment insignifiants, le titre a été divisié par 4 passant de 4 à 1.00€. La sanction parait tout de même sévère si l'on s'attache aux fondamentaux du groupe.

Le chiffre d’affaires a connu sur ce 1er semestre 2016 une progression significative de +13% toutefois insuffisante pour compenser les investissements stratégiques opérés au premier semestre. Cette progression a été portée par l’activité Mobilité (+40% à 2,5 M€) beaucoup plus dynamique que les activités Edition et Intégration parce la mobilité s’inscrit dans la continuité historique, alors que les progiciels sont en rupture technologique qui donneront des résultats dès l’année 2017.
La rentabilité à court terme a été pénalisée par les investissements engagés  pour accélérer la dynamique de croissance. La marge brute progresse de 8,7% à 4,2 M€. Elle ressort à 73,8% du chiffre d’affaires contre 76,8% au premier semestre 2015. La progression de la marge brute est insuffisante pour compenser la forte progression des charges d’exploitation liée aux investissements stratégiques en capital humain engagés au niveau marketing, commercial et R&D. Les charges de personnel ressortent ainsi à plus de 3 M€ sur le semestre, représentant près de 53% du chiffre d’affaires total contre 50,9% au premier semestre 2015. Les charges externes progressent également significativement intégrant l’augmentation volontaire des dépenses marketing et commerciales. Elles représentent plus de 31% du chiffre d’affaires du semestre contre 29% sur la même période de 2015.
Cette stratégie d’investissement offensive, qui devrait commencer à porter ses fruits au second semestre, pèse mécaniquement sur la rentabilité à court terme avec un résultat opérationnel négatif à hauteur de 1,06 M€. Après intégration du résultat financier de la charge d’impôt, le résultat net part du Groupe est négatif à hauteur de 1,07 M€.

Avec un endettement financier représentant 66,6% des capitaux propres et une trésorerie positive de plus de 3,3 M€, la situation financière reste maîtrisée. L’obtention d’un nouveau prêt de 1 M€ auprès de la BPI, intervenue en mars 2016, contribuera à financer les efforts de R&D nécessaires, pour finaliser la nouvelle génération des produits. Il permet de conforter la situation de trésorerie du Groupe dans une période d’investissements soutenus.

Depuis deux ans, le Groupe a rebâti les fondations qui doivent lui permettre de retrouver une trajectoire de croissance solide et de renouer avec la profitabilité.

La rédaction passe à l'achat sur ce dossier avec un objectif de cours de 1.70€ avec des achats effectués le 02.12.12 à 1.00€. Acteos fait partie des micro small caps penny stock capables de flamber en cette fin d'année.

Cours : 1.00€

Risque : faible

AMF : Je ne détiens aucun titre ACTEOS en portefeuille le 12.01.17

vendredi 6 janvier 2017

Le cabinet d'analyse Aurgalys à l'achat sur ABIVAX

Abivax, une stratégie recentrée sur ABX464, dans le VIH Dix-huit mois après son introduction en bourse, Abivax a fait le point sur ses programmes de recherche. La société recentre sa stratégie sur l’exploitation des produits et plateformes propriétaires, notamment le développement clinique d’ABX464, indiqué pour le traitement des infections au VIH. En plus de l’essai de phase 2a en cours, Abivax réalisera 2 études cliniques complémentaires en 2017. Ces études destinées à caractériser les mécanismes d’action d’ABX464, pourraient en cas d’issues concluantes, augmenter significativement le potentiel clinique de ce médicament et donc son attractivité auprès des grands laboratoires pharmaceutiques. La société a par ailleurs annoncé qu’elle démarrera un nouveau programme clinique d’ici le début de l’année 2018, avec son autre candidat ABX544 indiqué contre la fièvre Ebola. Abivax a également décidé de suspendre ses programmes issus d’accords avec des instituts cubains, notamment ABX203 (hépatite B chronique) et 3 vaccins commerciaux (fièvre typhoïde, méningite, leptospirose). Une décision que la société justifie par des perspectives cliniques et commerciales incertaines sur ces programmes. Suite à ce redéploiement stratégique, nous avons révisé notre modèle de valorisation de la société Abivax qui s’établit désormais à 160,4 M€, soit 16,5 €/par action.

Etude complète disponible ici : http://www.aurgalys.com/wp-content/uploads/downloads/2017/01/2017-01-04_ABVX_Analyst-Report.pdf

AMF. Actionnaire Abivax le 06.01.17

jeudi 29 décembre 2016

mercredi 28 décembre 2016

Prismaflex : le titre vaut très cher, ne vous fiez pas aux apparences

Questionné sur le dossier Prismaflex dossier que je connais très bien, voici mon ressenti en quelques mots :

Capitalisation boursière : 20M€
Fonds propres : 12M€
Gearing 65% , plus de 7M€ nette de dettes.
Résultat net -1M€ au 1er semestre.
Trésorerie : 2M€

=> Business model actuellement non rentable (Plus de 5M€ de perte sur les 5 derniers exercices) . Le groupe fait du CA pour faire du CA mais n'arrive pas à générer du bénéfice (sauf exercice 2014) sur les 5 dernières années. 

Malgré un carnet de commande assez conséquent au T3 de 15.4M€ qui au passage ne donne aucune indication sur les marges (et c'est là que le bas blesse) et la mise en place d'un plan d'économies d'un montant annuel estimé entre 1,2 M€ et 1,3 m€, je doute fort que le groupe puisse générer de gros bénéfices sur l'ensemble de son exercice 2016. Si les résultats sont à l'équilibre ca serait déjà pas mal ;-)

Au vu du cours de bourse, si j'étais du groupe, je profiterai de la bonne humeur de la bourse pour lever des fonds dans le but de :
1.  réduire l'endettement et remplir  les caisses
2. financer la future croissance
3. et poursuivre ma restructuration

Prismaflex a d'ailleurs fait voter les actionnaires du groupe le 29.09 en ce sens :

> Délégation de compétence au Conseil d’administration en vue d’augmenter le capital social par émission, avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires, d’actions ordinaires réservées aux salariés adhérents de plans d’épargne du groupe PRISMAFLEX (Article L.225-129- 6, alinéa 2).

En conclusion à 16€, le titre quasiment se paye 2 fois ses CP. Le marché marche un peu sur la tête à mon avis et parait très naif sur ce coup là. Attention aux prochains résultats qui pourraient laisser quelques petits porteurs sur le carreau. 

Objectif de cours perso basé sur fondamentaux : 8.00€

AMF : Je ne détiens aucun titre PRISMAFLEX en portefeuille le 28.12.2016

dimanche 25 décembre 2016

Pourquoi la paire de devises EUR/USD est-elle si populaire ?

Cette paire de devises concentre tellement de volume d'échanges qu'elle résumerait presque tout l'univers du marché des changes (forex).

La paire de devises EUR/USD, souvent surnommée "la fibre" par certains traders, recense tous les mouvements des deux devises les plus liquides du monde : l'euro et le dollar américain.

Mais qu'est-ce qui fait de l'EUR/USD un choix de trading si populaire ?

L'une des raisons est qu'un grand nombre de multinationales opèrent dans la zone euro et la zone dollar. Ces entreprises ont un intérêt grandissant dans les paires devises, étant donné leur besoin de se protéger efficacement contre la volatilité des taux de change.

Cette même volatilité attire également les nouveaux arrivants dans l'univers du marché des changes. Étant donné le nombre élevé d'acteurs sur le marché, la paire EUR/USD n'est jamais en manque de liquidité. Ainsi, l'EUR/USD est une option très intéressante pour ceux qui préfèrent ouvrir des positions à court terme sur cette paire, tels que les day traders. Les changements grandissants et continuels de la paire, engendrés par une forte liquidité, sont importants pour reconnaître les tendances de marché à court terme.

La paire peut être réellement affectée par les événements géopolitiques et économiques aux États-Unis et dans les 19 pays de la zone euro, là où les devises sont les monnaies officielles.

Ceux qui peuvent pour voir le rôle des événements mondiaux dans les fluctuations des marchés, la paire offre la possibilité de prendre des positons basées sur le résultat attendu des principaux événements mondiaux, comme les élections, les crises monétaires et même les guerres.

La connaissance de la macro-économie de la zone euro, y compris de la complexe politique monétaire gérée par la Banque centrale européenne (BCE) à Bruxelles, permettra également de jouer les dividendes pour les traders désireux d'explorer la paire. Aux États-Unis, les politiques menées par la Réserve fédérale (ou la Fed) peuvent avoir un impact significatif sur les taux.

Étant donné l'importance de la paire, les clients ont également à disposition un large panel de sites de trading, tels que UFX.com, parmi lesquels il est possible de trouver un outil qui supporte la paire.

Pour les nouveaux traders et les traders confirmés désireux de trouver une paire de devises leur offrant une myriade de possiblités pour des stratégies de trading à court et à long terme, l'EUR/USD est la paire par excellence pour commencer